Des vôtres


De ce pays, de ces mots, des vôtres comme d’un drapeau
Je reviens

Vierges mondes, or et cristaux, femmes douces comme une autre peau
Coraux, parfums tropicaux, fièvres de ces matins nouveaux
J’ai tout vu, tout pris, tout entendu, touché les glaces et goûté les feux les plus chauds
Des mètres et du temps j’ai su, comme le ciel est à l’oiseau
Je suis des vôtres

De ces vents, de cette histoire, de ces gens de peu, de ces eaux
Libres enfants de communards, libres sangs baignés d’idéaux
Plus j’étais loin, plus vous étiez beaux, comme on s’éloigne
Pour mieux voir un tableau
Dans ces errances exutoires, je vous croisais comme en écho
Je suis des vôtres

Pas des pas des pas des pas des pas des
Pages à page à page à page à page à
Pas j’ai pas j’ai pas j’ai pas j’ai pas
Les mots les mots les mots
J’ai pas les mots qu’il faut

J’étais parti pour me trouver
Je ne reviens que pour aimer

Share This